L'éducation du chiot bouledogue francais :

. Lorsque le chiot bouledogue français arrive chez ses maîtres, il n'est pas encore habitué à dormir seul la nuit, car il était chez l'éleveur avec sa mère, ses frères et soeurs, et éventuellement d'autres bouledogue français adultes. Il est donc important de bien l'habituer à son nouveau cadre de vie dès son arrivée chez ses maîtres. L'idéal est de coucher, le premier soir, votre chiot bouledogue francais dans la pièce où il dormira jusqu'à ce qu'il soit propre (cuisine, salle de bain, ou toute pièce carrelée ou les meubles ne craignent rien), dès la tombée de la nuit l'hiver, et avant 20:00 l'été. Une fois qu'on l'a couché pour la nuit, il ne faut sous aucun pretexte le sortir de la pièce qui lui est destiné, car le petit bouledogue francais cherchera ses repères, et si pleurer pouvait lui donner le droit à la chambre... il essaiera quasiment systématiquement les 2 ou 3 premiers soirs d'obtenir plus. Donc, quand le petit bouledogue français sera couché pour la nuit, et qu'il commencera à pleurer, vous pouvez aller le voir la première fois au bout d'un quart d'heure, lui dire "c'est l'heure de dormir, mais nous sommes là", le caresser un instant, et partir de la pièce. Puis la fois suivante, au bout d'une demi-heure, vous pouvez y retourner avec la même "chanson", etc... en espaçant les venues. En commençant tôt le soir, vous aurez une chance de dormir vers 22 ou 23 h dès le premier soir. Vous pourrez changer cette habitude au bout de quelques jours, et le garder plus longtemps avec vous le soir si vous le souhaitez, dès que votre chiot bouledogue ne pleurera plus la nuit, qu'il aura compris que "quand c'est l'heure de dormir, c'est l'heure".

. Quand le chiot bouledogue français fait une bêtise, quelle qu'elle soit : mordiller un meuble, mordiller les doigts, faire pipi devant vous, etc...., il est souhaitable de faire comme sa mère quand elle le gronde : le prendre par la peau du cou entre les omoplates, le soulever de terre en disant fermement "non", puis le reposer à terre, lui mettre la main sur l'épaule, ce que fait la mère avec sa patte, et qui signifige "je suis le grand chef, mais je ne t'en veux pas", puis en fonction de la bêtise, soit vous mettez le jouet que votre chiot bouledogue francais a le droit de mordiller dans sa gueule s'il avait mordillé un meuble, un chausson ou joué à mordiller vos doigts, soit c'est pour la propreté, et vous le portez dehors en le tenant par la peau du cou (dos) entre les homoplates, vous dites "non", et le posez dehors, là où il a le droit de faire ses besoins, puis lui posez la main sur l'épaule. Si vous habitez en appartement, cela serait  trop long de porter votre chiot bouledogue français dehors en le tenant par la peau du cou (dos) entre les omoplates. Je vous suggère donc de mettre une main sous son derrière pour descendre sur le trottoir, afin que tout le poids de son corps ne soit pas trop longtemps (pas plus de 10/15 secondes) sur sa peau, et une fois sur le trottoir, même scénario : posez votre bouledogue francais par terre, et mettez lui la main sur l'épaule.