Fantastic de la Parure

Fantastic de la Parure, cotation 3

 

Le bouledogue français est une race récente. Il n'existe, comme nous le connaissons aujourd'hui, que depuis les années 1880, année où fut fondé le Club du Bouledogue Français, et 8 ans après, le standard officiel de la race.

 

Nous ne sommes pas sûrs de ses origines exactes, mais la plus probable hypothèse est un croisement entre des bouledogues anglais "peu typés" et des ratiers. Il apparut donc dans les années 1880 à Paris, aux Halles et aux abattoirs de la Villette, en tant que "chien de boucher" des Forts des Halles.

 

Le bouledogue francais devint rapidemment l'égérie du tout Paris. Toulouse-Lautrec, Colette (dont le célèbre Tobby chien était un bouledogue français), Mistinguett, Joséphine Baker, et plus récemment Yves Saint-Laurent, Coluche, Arthur, Dieudonné, Jane Birkin, font partie de ses adeptes inconditionnels. Ainsi Colette, la célèbre écrivain, disait : "Je ne veux pas un chien, je veux un bouledogue". Mais aussi : "Quand un bouledogue français entre chez vous, ce n'est pas un chien, mais un individu à part entière que nous accueillons".

 

 

 

 

Ulk, cotation 2, meilleur de race

 Le bouledogue français fit également dans l'artistocratie des conquêtes : Edouard VII, la duchesse Tatiane, le prince Youssoupov, en firent partie.